vendredi 23 juin 2017

Les 6 règles de la couture ratée





Après vous avoir dévoilé de menues astuces pour louper votre tricot, je vous livre désormais les 6 règles de la couture ratée ! 

Le premier épisode vous a plu, j’espère que cette version, destinée aux couturièr(e)s en herbe (et aux plus aguerri(e)s) saura vous séduire tout autant !

De mes premiers balbutiements en couture, huit ans plus tôt,  les erreurs et les échecs parsèment mon chemin créatif! 

Derrière ma machine, l’expérience et les progrès se font forcément sentir. A chaque robe terminée, je sens la confiance gagner. 

Si les loupés se font plus rares, j’ai toujours beaucoup à apprendre. Grâce aux petites erreurs listées ci-dessous, je gagne un temps précieux et la couture ne devient que plaisir et détente 

♥♥♥

Ne pas laver le tissu avant de le coudre

Pendant des années, trop pressée de commencer à coudre, je ne prenais pas le temps de laver/sécher  mon tissu avant de m'en servir. Je fonçais le découper pour ensuite l'assembler. Par miracle, je n'ai jamais eu de soucis de rétrécissement ou de décoloration, mais le lavage est pourtant devenu une habitude. Dès qu'un nouveau tissu vient enrichir mon stock indécent, il file dans la machine pour être lavé. Comme ça, je sais que chaque tissu rangé est prêt à coudre. Pas de mauvaise surprise, comme un tissu qui finirait par pelucher ou par s’abîmer en machine après des heures passées à le coudre, pas de robe trop petite parce que le passage dans l'eau a resserré la maille, pas de chemises décolorées parce que le tissu a dégorgé... Cette habitude est tellement simple à prendre que vous n'avez plus d'excuse!

Faire l'impasse sur le repassage

Le fer à repasser et moi entretenons depuis des années une relation conflictuelle. Mais la couture réussit peu à peu à nous rapprocher. Mes premières années de couturière se sont donc déroulées au milieu des plis, des tissus froissés et des mauvaises finitions. Et puis, un jour, j'ai eu une révélation! Un ourlet devient tout de suite plus facile à coudre s'il est préformé au fer. Un col se monte plus facilement si on passe par la case repassage! Ne serait-ce que pour découper les pièces, sur un tissu bien repassé, tracer les formes et les découper proprement devient tout de suite plus facile! En couture, le repassage est indispensable, sans lui, pas de jolies finitions ni de beau travail! Vous ne regarderez plus jamais votre fer de la même façon!

Ignorer le tableau des tailles

Ahh le guide des tailles! Chaque patron bien pensé comporte un tableau avec des tailles! Elles vous servent de base pour savoir quelles pièces découper. Et même si vos fesses rentrent dans du 40 depuis des années, sachez qu'à chaque marque de patron, les tailles varient! Un 38 chez Deer and Doe ne vaut pas forcément un 38 chez Pauline Alice ou chez Wear Lemonade. Il est donc très important de s'y référer sous peine de ne pas pouvoir enfiler votre jolie petite robe ou de flotter dans votre chemise! En couture, la fierté se remballe assez vite, après tout,  personne ne pourra vérifier si c'est bien un 38 ou un 42, l'important c'est de se sentir canon dans cette petite jupe qui tourne!

Et attention à cette nuance, sur certains patrons, vous trouverez deux guides de tailles, un "basique" et un "vêtement terminé", c'est bien le second qu'il faut suivre!

La magie du sur-mesure passe donc par l'étape des prises de mesure, mais, à part pour l'amour-propre, promis, ça ne fait pas si mal!

Oublier les marges de couture

Je bénis les patrons pour lesquels les marges de couture sont comprises! Rien de plus agaçant que de passer des heures à déchiffrer et décalquer une planche de patron "à la burda" et de réaliser qu'il faut, en plus, rajouter les marges de couture! Certaines les rajoutent "à la volée", au moment de découper le tissu. Je préfère jouer la prudence et les rajouter sur le calque! Ce n'est jamais une partie de plaisir, c'est long et périlleux, mais c'est malheureusement indispensable! Vérifiez bien dans votre livret d'explications, c'est toujours indiqué, aussi bien lorsque les marges de couture sont incluses que lorsqu'il faut les rajouter! Et d'une marque de patron à l'autre cette valeur change! Au moment de coudre, vous ne placerez pas votre pied presseur au même endroit si la valeur est de 1 cm ou de 0,5! Et croyez-en ma longue expérience de ratés, vous vous faciliterez le travail en vérifiant cette marge avant d'attaquer, il m'est encore arrivé récemment de coudre à 1cm tout un vêtement et de galérer avec beaucoup d'embus avant de réaliser que les marges étaient de 1.5 cm! Voilà voilà!

Choisir le mauvais tissu

Je ne vous parle pas ici de goût ou de couleurs relatifs, mais plutôt de matière!  Le tissu idéal pour réaliser votre vêtement est toujours suggéré dans le livret, ce petit manuel magique dédié à vous guider sur les voies impénétrables de la couture. Et s’il est noté qu’il faut privilégier un tissu léger ou au contraire un tissu avec une bonne tenue, ce n’est pas pour faire joli, c’est tout simplement pour vous aider à obtenir le plus propre des résultats ! Vous aurez du mal à coudre un beau tee-shirt dans du denim épais ou un pantalon dans du satin ! Mais rassurez-vous, je ne suis pas en train de vous censurer, si vous sentez que cette viscose serait parfaite pour une chemise pour laquelle on vous parle de coton, foncez ! Il faut simplement rester logique et réaliste ! Et puis un conseil précieux, choisissez toujours un tissu avec un endroit et un envers, croyez-moi, ça vous évitera de nombreux moments de solitude au moment du montage!

Se précipiter

Pendant que votre tissu sèche sagement, prenez le temps de décortiquer les étapes de fabrication, assurez vous de bien comprendre chaque manœuvre, si l'une d'elles vous semble périlleuse, entraînez-vous sur une chute de tissu, pour les boutonnières, le montage d'une fermeture... Avant de découper votre tissu, placez toutes les pièces du patron, vérifiez qu'elles rentrent bien dans votre coupon et essayez de visualiser pour vérifier qu'il ne vous en manque pas une! Au pli, dans le biais, une ou quatre fois, faites bien attention à toutes les indications du patron! Une fois découpé, prenez le temps de noter sur votre calque le nom du patron, la taille et le type de pièce, si jamais vous souhaitez coudre de nouveau ce modèle ça pourra toujours être utile! Indiquez bien TOUS les repères, sur le calque et sur le tissu! Laissez le calque sur les pièces de tissus jusqu'à ce qu'elles soient cousues, ça vous fera gagner du temps! Et puis une fois de plus, vérifier bien les marges de couture, avant, pendant, après! Prenez votre temps, tout se passera bien!

Bonus : Comment avancer en cousant un peu chaque jours

Vous me demandez souvent comment je fais pour coudre autant. Je n'ai pas de recette miracle, mes journées font bien 24h comme les vôtres mais j'ai la chance d'avoir un espace dédié à la couture et ça, croyez-moi ça aide!

Sur mon bureau, mon fer, ma machine et ma surjetteuse sont toujours prêts. Quand j'attaque un nouveau vêtement, j'essaie donc d'avancer dès que j'ai cinq minutes devant moi, mais ce serait  bien sûr impossible si je devais ranger mes affaires à chaque fois. C'est une chance et j'en ai conscience. Si vous avez un tout petit peu de place pour installer votre machine sans devoir la mettre au placard après une séance de couture, foncez, ça changera tout!

Et puis dans mes emplois du temps de ministre, ce n'est pas toujours facile de s'accorder une ou deux heures pour coudre. En ce moment, je repousse encore le réveil 10 minutes plus tôt. Ces 10 minutes me permettent de faire un peu de couture avant d'aller au travail! Ce n'est pas grand chose, mais ça me permet d'avancer sur le décalquage et le découpage du patron, sur l'assemblage de deux morceaux... Petit à petit ça me permet mine de rien de prendre de l'avance! Et ça fait un bien fou ce temps de création avant de filer à la radio!


♥♥♥
J'espère que cette liste vous fera sourire et vous inspirera! Si vous souhaitez vous lancer en couture je vous invite à consulter cet article, il pourrait vous être utile lui aussi! Je vous retrouve dimanche, en attendant prenez soin de vous ♥

8 commentaires:

  1. Super article.Très utile.
    Et puis ta façon de dire les choses est tellement agréable à lire.
    Bien-être assuré....

    RépondreSupprimer
  2. Super article!
    Il y a une chose que je ne comprends pas : pourquoi les marges de couture ne pas systématiquement comprise dans le patron, ça éviterait bien des désagréments.
    Concernant le fer, autant je déteste repasser mes vêtements autant en couture c'est mon meilleur allié.
    Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahlala comme je suis d'accord avec toi, ce n'est pas si difficile à mon avis de les ajouter directement au patron!
      Des bisous

      Supprimer
  3. la vérité sort de la bouche des expérimentées ;) je me reconnais dans tout ce que tu as dit et j'avoue que le lavage des tissus et le repassage ne sont pas encore des habitudes mais ça va venir... en tout cas merci de ton partage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout quand tu réalises à quel point ça facilite la couture que le lavage et le repassage deviennenent un vrai automatisme ;)

      Supprimer
  4. Je suis une mauvaise élève du repassage et du lavage ^^°
    Les patrons sans marge de couture, quel fléau! Je m'en rend toujours compte une fois le tissu coupé ...
    Un très bon article pour coudre avec de bonnes bases ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les marges je me suis fait tellement avoir que je fais attention maintenant mais ça m'arrive encore de les oublier ^^

      Supprimer